Oyana

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 30 juin 2019

Florès, visite de l'ile

Le port de Flores
Ce n'est pas une "marina" extraordinaire, la houle pénètre dans le port et fait danser les bateaux. En plus, un bout de la jetée en béton s'est effondrée à son extrémité, et le passage pour rentrer dans le port devient très étroit, délimité juste par un poteau vert le jour et faiblement éclairé la nuit. On devine sur la photo ci dessous le bloc de béton dans l'eau. Oyana est dans un catway derriere la grue.
536

L'equipage heureux d'arriver et la premiere bière après la traversée
P6295645.JPG
P6285540.JPG

Ayant décidé de visiter l'ile, nous partons à la recherche d'une voiture de location.
C'est l'occasion de découvrir de beaux paysages qui rappellent beaucoup l'Irlande.
P6295545.JPG

des lacs dans d'anciens cratères volcaniques
P6295556.JPG
P6295564.JPG
P6295572.JPG

et surtout des fleurs, hortensias pour la plupart, qui séparent les champs, bordent les routes et poussent en pleine nature, partout, partout
On comprend mieux pourquoi l'ile s'appelle "Florès"
P6295574.JPG
P6295577.JPG
P6295583.JPG
P6295581.JPG
P6295588.JPG
P6295590.JPG

La nature est superbe
P6295585.JPG
P6295586.JPG

Il y a aussi de belles et vieilles maisons en pierre, également très fleuries
P6295597.JPG
P6295604.JPG
P6295599.JPG

Interessant, ils suspendent des cadavres de poulet dans les potagers pour dissuader les oiseaux de venir piller: Attention, si vous venez ici, c'est la mort assurée
.....et ça marche, parait-il!
P6295605.JPG

D'autres beaux paysages fleuris
P6295612.JPG
P6295606.JPG

La cote nord de l'ile est très aride, des coulées de lave dans l'ocean
P6295616.JPG
P6295618.JPG

A la rencontre d'une de ses innombrables cascades, sur des chemins bordés de superbes murs de pierres sèches.
P6295625.JPG
P6295631.JPG
P6295636.JPG
P6295639.JPG

Une curiosité géologique, un phénomène obtenu par la solidification de basalte formant des colonnes verticales
P6295641.JPG

La cote sud, différente, mais tout aussi fleurie

647 650 655 658 665 Une "piscine naturelle"
674 Cette ile est une petite merveille de couleur, de calme et de sérénité.....
A l'issue de cette visite, Christian L. nous quitte pour retourner en Europe via une manière plus rapide que la notre
Nous avons apprécié son passage à bord.
Christian H.

vendredi 28 juin 2019

Le triangle des Bermudes, suite......

Au matin du 4ème jour....`
Christian L. qui dormait dans la cabine avant nous informe que ce matin, il constate que la moquette de sa cabine est humide........
Nous nous précipitons, soulevons le plancher et constatons.... que c'est plein d'eau !!!!!!
ça vous rappelle quelque chose?
Et bien à nous aussi, et ce n'est pas agréable
Le phénomène vécu pendant la traversée Porto-Rico vers les Bermudes se reproduit, mais la, nous sommes très loin de la cote......

Apres avoir vidé les quelques dizaines d'eau salée présente dans les fonds, nous préparons la pompe électrique, au cas où.....

Puis c'est le retour des questions: d'où elle vient cette eau?
Cette fois je suis sûr que ce n'est pas la sonde du loch, elle n'a pas été démontée depuis plusieurs jours et j'ai controlé tout les jours la présence d'eau dans les fonds. J'en suis sûr, hier, c'était sec.

On se souvient alors de la réflexion de Remi, rencontré à St Georg sur son Super Maramu. Il nous a dit que chez lui aussi, il a constaté qu'il y avait de l'eau dans les fonds, et qu'elle venait du vérin du propulseur d'étrave, où l'eau remontait le long de son tube quand la mer était agitée.
Je regarde le notre, effectivement, il y a un peu d'eau qui suinte.....
Je bricole un joint avec une feuille de plastique et du bout, mais ça semble futile.
Je m'aperçois alors que bien que goupillé en position haute, le propulseur n'est pas remonté complètement.
On peut le soulever encore de 3 à 4mm. Cela me semble suffisant pour ne pas assurer une bonne étancheité.
Je cale le propulseur un peu plus haut avec un bout de plastique, et on attend.....

Et bien, il n'y a à ce jour pas de nouvelle entrée d'eau.
Tout ceci sera réparé plus tard, on semble tenir vraiment la cause de ce problème, et je ne suis plus coupable d'avoir mal serré la sonde du loch......
Merci Remi de ton aide
Christian H

Transat Bermudes --> Açores

Traversée relativement longue, avec passage de trois zones dépressionnaires avec vents de 35 noeuds et de longues journées sans vent (110 heures de moteur).
Au total 16,5 jours pour 1700 miles, vitesse moyenne de 4,2 noeuds

Ce trajet retour est sans comparaison possible avec le trajet aller entre Canaries et Antilles, aussi bien dans notre tête, avec d'un coté l'esprit "Christophe Colomb" s'en allant découvrir l'Amérique, à comparer avec l'ambiance d'un retour à la maison après une super période de vacances. Bien sûr, j'exagère, mais il y a un peu de cela dans mon coeur.
Nous avons aussi vu la température de la mer décroître et nous avons déjà oublié les 27 à 29° pour constater que l'eau aux Açores est à 21°, température considérable pour une baignade en Normandie, mais bien fraiche pour nos pieds bronzés. En parallèle, moi qui vivait en T-Shirt, short et pieds nus depuis juin de l'année passée ai du remettre mon jean, ma polaire et mes chaussettes...... Voila pour mon coté "ronchon".
Ci dessous, un peu plus de détails sur les événements de bord.
11 juin, départ de St Georg.
Nous faisons le plein d'eau au "Bermuda Yacht Service"
P6115287.JPG

Apres avoir consulté les oracles de la Meteo, nous estimons que c'est le jour J.
L'equipage prêt au départ.
P6115292.JPG

Apres la première nuit, très vite le vent tombe et c'est l'occasion d'observer les oiseaux.... et la belle couleur grise du ciel.
P6135294.JPG
P6135299.JPG

Le jour suivant, le soleil revient, mais pas le vent... du coup, il y a plein de sourire
P6145317.JPG

Apres un petit passage venté et sans photos, voila le retour du soleil et d'un peu de vent arrière. On expérimente le "ballooner" qui fait merveille
P6145325.JPG
P6145333.JPG
P6145338.JPG

On marche ainsi de jour, comme de nuit à 4noeuds avec un vent de 7 à 10 noeuds
P6155343.JPG

Le quotidien s'installe, une personne de quart, une qui dort ou qui se repose
P6165351.JPG
P6185352.JPG
P6205384.JPG

A nouveau un passage venté avec 25 à 35 noeuds et de belles vagues
P6185357.JPG
P6185359.JPG
P6205371.JPG

Puis c'est la pluie.... le calme et le retour d'un vent timide sous un ciel très gris
P6205382.JPG
P6205383.JPG
P6205385.JPG

Le vent fort et les vagues sont de retour....
P6205397.JPG
P6225407.JPG

Retour du soleil et d'un vent plus calme. On utilise la voile d'étai.
P6235426.JPG
P6235431.JPG

Calme plat, soleil timide et visite de dauphins
P6255435.JPG
P6255438.JPG
P6255439.JPG
P6275460.JPG
P6275484.JPG
P6275494.JPG

Tout va bien à bord.....
P6255448.JPG
P6255449.JPG

.....surtout quand Claudine nous fait des très bon repas
P6255451.JPG
P6255452.JPG

Tout au long du voyage, quand le temps était calme, nous avons pu observer sur l'océan des méduses.... réputées très dangereuses. Il y aura peu de baignades et sous haute surveillance.
P6255445.JPG

Au petit jour du 28 juin, nous approchons de Flores, ile de l'archipel des Açores
P6285524.JPG
P6285526.JPG
P6285527.JPG

Apres quelques heures à l'ancre pour se reposer, nous nous installons dans le port de Lajes das Flojes
Christian H. P6285542.JPG
P6295645.JPG

Arrivés......

Bien arrivé ce matin au lever du soleil à Flores, ile de l'archipel des Açores
les commentaires sur notre traversée suivront dès que nous aurons fini de boire un bière...
Christian H.

mardi 11 juin 2019

L'équipage est au complet

Avec l'arrivée de Christian L., nous voila trois à bord, c'est parfait pour assurer des quarts.
E321E2C7-1D3D-4745-9A4D-F992D2EAADC7.jpg

Ce matin nous faisons les dernières courses de produits frais, le plein d'eau et on attend le moment le plus propice du point de vue météo pour quitter les Bermudes.
Christian H.

dimanche 09 juin 2019

Nouveaux Préparatifs

Christian Laval nous accompagnera tout au long de notre transat retour.
Après un long voyage entre Lyon et les Bermudes via Francfort et Toronto (!) son arrivée est prevue pour demain lundi 10 juin.
A partir de là, nous attendons une météo idéale, avec des vents qui nous poussent doucement (!) en direction des Acores.
Notre quotidien est fait d'avitaillement à l'aide des transports publics et de lourds sacs de provisions.
Nous sommes impressionnés par les prix "bermudiens" de la nourriture, avocats à 3€ piece, bouteille d'eau plate à 2,5€, etc, etc.....
Aujourd'hui nous voulions le plein de fuel. A St Georg où nous sommes, il est impossible de se procurer du fuel hors taxe à 0,66$ le litre, on doit l'acheter à 1,91$ ou aller à Dockyard à 15M (6h de nav aller-retour).
Nous ferons donc le plein demain matin lundi à Dockyard.
En attendant, nous retournons à la belle plage où nous nous sommes baignés lors de notre arrivée aux Bermudes.
L'eau est toujours belle, mais le sable est couleur "sargasse". Quelle deception. Heureusement on arrive à aller dans l'eau par un étroit passage le long des rochers.
Christian
IMG_7583.JPG
IMG_7582.JPG
IMG_7580.JPG

samedi 08 juin 2019

Sympathique rencontre

A multiples reprises dans notre voyage nous avons croisé "Belissima", un Super Maramu.
Aujourd'hui, nous avons fait connaissance de son équipage, Sylvie et Rémi qui naviguent à son bord autour du monde depuis déjà 10 ans.
Autant dire que leur expérience et leur conversation est enrichissante.
P6065274.JPG

Le poisson pêché par leurs soins et cuisiné par Sylvie fut un régal et nous avons passé une super soirée en leur compagnie.
Christian.

dimanche 19 mai 2019

Petite parenthèse dans notre voyage

Demain, lundi 20 mai, nous laissons Oyana à St. George, Bermudes et prenons un avion pour rentrer à Lyon, où nous attendent nos familles. Le retour est prévu le 5 juin.
A bientôt, donc
C&C

Sur le chemin du retour : les Bermudes

En bus et en ferry nous avons sillonné les Bermudes.
De magnifiques plages de sable rose, avec de l’eau transparente,
P5175173.JPG

des petites maisons aux façades multicolores principalement roses (mais pas que… Régis) mais aussi bleues, jaunes,vertes… des couleurs plutôt pastels et des toits blancs.
P5185248.JPG
P5165127.JPG

Cet endroit doit être particulièrement exposé aux vents forts, car les maisons sont faites pour résister à des vents de plus de 160 km/h...
Beaucoup de forts (comme à Porto Rico, il a fallu défendre cet endroit très convoité pour sa place stratégique)
P5165066.JPG
et d’églises.
P5155034.JPG
P5155023.JPG

Une végétation luxuriante, surtout après les Iles Vierges avec des arbres majestueux.
P5175143.JPG

De beaux espaces verts aménagés dans les villes,
P5155028.JPG
P5175241.JPG
P5175244.JPG

plein de fleurs
P5175238.JPG
et d’oiseaux, notamment des paille-en-queue.
P5185262.JPG
P5175215.JPG

Bref, un délice des yeux.
P5175245.JPG

Bon il faut bien quelques points noirs : tout est cher!
ils commencent malheureusement à constuire quelques immeubles et le snorkeling n’arrive pas à la cheville des îles vierges (trop de sable).
Vous l’avez compris pour l’instant mon « lieu de rêve » reste les BVI (Iles Vierges Britanniques)
Claudine

Oyana au mouillage à St. George

Quelques photos de notre bateau au mouillage devant St. George.
Au milieu de l'image.
P5155038.JPG

C'est assez calme et en quelques minutes de Dinghy nous sommes en ville.
Christian
P5155039.JPG
P5155035.JPG
P5165060.JPG
P5165123.JPG

Le sud des Bermudes

Cette fois-ci, notre trajet se fait en bus
bus-stop-cup-match-somerset.jpg

Bermuda-map.jpg

le sud est le pays des plages..... Si la cote coté nord est plutôt un assemblage de petites iles reliées entre elles,
P5185250.JPG
P5185252.JPG

la cote sud est rocheuse et entourée par des recifs de corail
P5185257.JPG
P5185258.JPG

Il y a des dizaines de petites criques et plages, toutes plus belles les unes que les autres
P5175140.JPG
P5185270.JPG

Nous choisissons la plus connue, Horseshoe Bay, célèbre pour avoir du sable "rose"
P5175132.JPG
P5175237.JPG

Du soleil, de l'eau.....
P5175146.JPG
P5175155.JPG
P5175170.JPG
P5175175.JPG
Vous avez déjà vu des vagues de cette couleur?
P5175177.JPG

que du bonheur
Christian
P5175193.JPG
P5175209.JPG
P5175221b.jpg

vendredi 17 mai 2019

Quelques images encore de St George

Encore des maisons de toutes les couleurs.....
P5155040.JPG
P5155041.JPG
P5155042.JPG
P5155044.JPG
P5155045.JPG
P5165063.JPG

Un cimetière pour noirs, esclaves ou non
Christian
P5155026.JPG
P5155027.JPG
P5155029.JPG

jeudi 16 mai 2019

Visite des Bermudes: Royal Naval Dockyard

Une fois n'est pas coutume, nous partons avec un catamaran à moteur.....
55P5165055.JPG

Pour assurer leur supériorité sur mer, les Anglais ont construit au début du XIXème siècle une forteresse aux Bermudes
Elle est depuis restée en état, avec évolution du matériel militaire au fur et à mesure des différents conflits mondiaux.
Aujourd'hui, Le Dockyard est une ville musée.
Premiere vision en débarquant: Oui, nous sommes bien dans une colonie britannique!!!!!
P5165075.JPG
.....et dans une zone militaire
P5165110.JPG

Visite de la forteresse: c'est immense, avec des batiments partout, des tunnels, une prison, etc.....
P5165076.JPG
P5165082.JPG
P5165087.JPG
P5165098.JPG
P5165109.JPG

Le roi d'Angleterre ou Neptune
P5165077.JPG

des canons partout, des gros, des petits, etc.....
P5165097.JPG
P5165099.JPG
P5165101.JPG
P5165107.JPG

La maison des officiers entièrement meublée avec tout son mobilier d'époque, des tapis, des tableaux, etc.....
P5165080.JPG
P5165105.JPG

A l'attention des touristes, il a été aménagé un parc à dauphins
P5165083.JPG
P5165090.JPG
P5165092.JPG

et un bassin extérieur pour que les mêmes touristes puissent tremper dans l'eau en débarquant de leurs énormes paquebots
P5165081.JPG

dernier regard, un souvenir de la Coupe America 2017 qui s'est déroulé ici même: le bateau américain.
Christian
P5165111.JPG

mardi 14 mai 2019

Coup de vent...... sur le mouillage

Au réveil, ce matin, entre deux averses le vent soufflait déjà à 15-20 kn et le plan d'eau était assez agité.
Je suis sorti quelques minutes pour faire des photos
P5144995.JPG
P5144997.JPG

Nous sommes allés en ville avec le dinghy et c'était sportif et humide.....
De retour, en début d'après-midi, le vent s'est levé encore, 37kn (66km/h) et la pluie a doublé. du coup, je suis resté à l'abri pour les photos.
Et nous sommes bien content de ne pas être en mer....
Christian
P5145017.JPG
P5145018.JPG
P5145020.JPG

lundi 13 mai 2019

Les alentours de St George

Si notre ile mesure 30km de long, elle ne fait que 1.5km de large et nous décidons d'aller voir "l'autre coté"
P5134961.JPG

La ville de St George, ancienne capitale était défendue par non moins que 11 fortifications, toutes actuellement en bon état et transformés en musées.
voila le fort St. Catherine
P5134960.JPG
P5134942.JPG
P5134943.JPG

tout proche, une petite crique qui nous fait trop envie
P5134934.JPG
P5134944.JPG
P5134947.JPG

et hop.... dans l'eau
P5134952.JPG
P5134958.JPG
P5134950.JPG

Autre fortification, le fort George, au dessus de notre mouillage
Christian
P5134979.JPG
P5134984.JPG

Visite de St George

St George est une ville avec une architecture très British.....
P5134981.JPG

On se croirait en Cornouaille ou dans les iles anglo-normandes, avec cependant une différence de lumière et de température: le climat est très different.
Nous avons fait hier un petit tour de ville dont voici les plus belles photos:
Pour info, les batiments sont principalement du XVII ème siècle, et tous inscrits au patrimoine de l'humanité par l'Unesco.
La place principale et l'hôtel de ville transformé en musée
P5134932.JPG
P5134969.JPG

Avec un "crieur" qui harangue les touristes et anime chaque heure avec des informations sur l'histoire de la ville.
P5145006.JPG

le reste est composé de petites rues avec des maisons bleues, roses, vertes, etc.....
P5134968.JPG
P5134937.JPG
P5134975.JPG
P5134976.JPG
P5134978.JPG
P5134990.JPG
P5134992.JPG
P5134991.JPG
P5145004.JPG

avec toutes une particularité, un toit en bois de couleur blanche obtenue par un mélange de chaux et de sable.
Ce toit sert aussi à récupérer les eaux de pluie pour les stocker dans des citernes, car il n'y a pas de source d'eau aux Bermudes. les habitants n'ont qu'une autre solution, acheter à prix d'or l'eau dessalinisée.
P5145000.JPG
P5145003.JPG

Les WC pour fille sont de couleur "rose"
P5134939.JPG

La maison de "James Bond"
P5134987.JPG
P5134988.JPG

Le port de plaisance où nous sommes à l'ancre
Christian
P5134962.JPG
P5134966.JPG
P5134974.JPG
P5134985.JPG

dimanche 12 mai 2019

Sortie en ville

Retour à la civilisation.....des chaussures ou un collier? P5124920.JPG
P5124922.JPG

et belle soirée resto....
Christian
P5134926.JPG
P5134927.JPG
P5134928.JPG

Arrivée à St George aux Bermudes

Notre approche de cet archipel s'est déroulé par vent assez calme et mer belle.
P5114875.JPG
P5114882.JPG
P5114884.JPG

les dernières heures, vent arrière avec seulement le foc tangonné
P5124909.JPG
Puis plus de voile, on avance au moteur
P5124910.JPG

le chenal menant à St George est au milieu de petites iles
P5124913.JPG
P5124914.JPG

et voila le mouillage devant la ville....
P5124915.JPG

Arrêt au quai "douane" pour déclarer notre arrivée, que nous n'importons pas de maladies, etc.....
P5124916.JPG
P5124917.JPG

Puis nous allons mouiller notre ancre au milieu des autres bateaux.
Christian

samedi 11 mai 2019

Traversée de Porto Rico vers les Bermudes

Je rectifie le message précédent, nous sommes bien partis le 5 mai et non le 5 juin.
et je rassure les inquiets, l'écran s'est éteint parce que Rémi a appuyé le bouton d'extinction, le pilote ne fonctionne pas si l'écran est éteint, et l'eau est certainement rentré dans les fonds parce que j'ai mal resserré la sonde du loch lors de son contrôle. L'erreur est humaine.....

Les deux premiers jours ont été assez venté, 15 à 20 noeuds en moyenne et nous avons bien marché.
P5064752.JPG
P5064756.JPG
P5064758.JPG
P5064770.JPG
P5064771.JPG
P5114827b.JPG

Remi s'est très vite amariné et l'ambiance à bord était bien agréable.
P5064773.JPG
P5074779.JPG
P5064777.JPG

Nous avons repris le rythme des quarts de 3 heures, un qui bosse et deux qui dorment
Quelques scènes de la vie à bord, Remi en plein recueillement, Claudine en couture et moi à la sieste....cherchez qui est à la barre?
<br />
P5084785.JPG
P5104813.JPG

Tous réunis à table (regardez le vent sur le drapeau à l'arrière....)
P5084791.JPG
ou en dégustation de "Bolino" un jour de vent plus fort
P5104809.JPG
A la barre
P5104818.JPG

Les jours suivants furent plus calme, dans le sens très très calme du vent......
Cela a requis l'assistance de notre régatière, une vrai "lyonne" qui régla le bateau en toute finesse
P5114845.JPG
P5114853.JPG
P5114855.JPG
P5114857.JPG
P5114863.JPG
P5094802.JPG

Les derniers jours furent exquis, du soleil, 10 à 12 noeuds de vent au petit largue, une mer plate et de la musique dans les hauts parleurs de bord....
P5114870.JPG

Une seule inquiétude, la température de la mer. Nous avons pris l'habitude des 28 à 29° de l'eau depuis notre arrivée en decembre à La Barbade, nous avons quitté Porto Rico avec encore 29 degrés et voila que le thermomètre de l'eau de mer affiche 23 à 24°....... On se rapproche du pole nord, ça c'est sûr....
mais n'oublions pas que la distance de 840 milles parcourus vers le nord entre Porto Rico (plus de 1500km) est supérieure au trajet Barcelone Amsterdam et qu'il y a aussi une différence de température entre ces deux villes......
Tout ça pour dire qu'on a même sorti une polaire pour les quarts de nuit et une couverture pour la nuit.....
Christian

mardi 07 mai 2019

Le triangle des Bermudes

Tout avait bien commencé en ce lundi 6 juin. Du vent entre 10 et 15 noeuds, du soleil et une mer peu agitée par une belle houle.
P5094800.JPG

La nuit vint vers 19:00, et très vite la lune disparaît du ciel, il ne reste plus que les étoiles, la mer et nous. L'obscurité est totale.
Remi prend son quart à 22h et nous allons nous coucher.
Vers 01:45 Remi est en train de modifier la luminosité de l'écran qui affiche les informations de navigation et la carte, quand brutalement l'écran s'éteint.
Quelques instants plus tard, l'alame retentit, le pilote automatique ne reçois plus les informations satellite ....

On est dans le noir, et au milieu du triangle des Bermudes

P5084783.JPG

Effyyjjugjghjgch jvjkvvh jhhnj non n un
yfsgsrb;ceifkcnefhcnjfsecnjdvckmd,ccf,
gdefhrvn,eifi,;vdiecnezeubcnfesifncfcel
zgfvxzrcbfycbniec,roc,di,cjnncfnxlnclcn
uebxcercnrcnd,,c;jrejdzx,;rm, c;xmelcfric,
sdgcs drhv cdrjefdckmdxkcdmlkx xc,ldfk
hgdc jr rkjh leofki,crosicnrdncrjlninjcvnjc








A ce moment là, Remi appuie sur le bouton de l'écran,
et la carte réapparaît, le GPS fonctionne à nouveau et tout rentre dans l'ordre.



Le matin suivant, à peine remis dès émotions de la nuit Remi se réveille et se lève vers 8:00.
Il arrive vers nous en faisant la remarque, c'est bizarre j'avais laissé mon sac par terre dans la cabine avant et il est mouillé...
On lui répond qu'il a du mal fermé le capot du pont et que les vagues ont giclé de l'eau à l'intérieur.
On va voir et décidons d'enlever la moquette pour la faire sécher au soleil.
On constate que la moquette est trempée mais pas d'humidite ailleurs, l'eau n'est pas venue par le capot.
Par curiosité, j'enlève également la moquette devant la cabine de wc/douche et je soulève le plancher qui donne accès à la coque....
C'est plein d'eau et à chaque mouvement de roulis, ca gicle de partout......


Le premier réflexe est de goûter l'eau pour savoir si elle est salée ou douce.
Céla peut nous indiquer la provenance de celle ci. Elle est salée, elle vient donc de l'extérieur du bateau.
Vu que j'avais à notre départ contrôlé le loch, la sonde qui permet de connaître la vitesse du bateau et que cette zone était parfaitement sèche, on peut dire que cette eau est venu de l'extérieur du bateau dans les dernières 24h.
Je ferme la vanne d'arrivée d'eau des wc et j'enlève la sonde du loch pour la remplacer par un bouchon.
C'est à ma connaissance les seuls orifices dans la coque sur cette zone qui seraient susceptibles d'avoir une fuite.
On commence à l'aide d'une écope et d'un seau à vider
Après quelques minutes d'inquiétude ou la quantité d'eau parait encore augmenter, le niveau se stabilise puis enfin baisse.
Apres environ une dizaine de seau, soit près de 100l, on juge le caisson vide d'eau.
On fini à l'éponge puis au sopalin et c'est vraiment sec.

Apres 3h, il n'y a pas de nouvelle trace d'eau, on ouvre à nouveau la vanne d'arrivée d'eau wc
3h plus tard, apres un minutieux nettoyage par Claudine, je remets la sonde du loch.

Controle en début de soirée, pas d'eau
Controle le lendemain matin, pas d'eau.....
Tout ces événements se sont produits comme je les énonce et les extraterrestres n'y sont a priori pour rien.
Christian

- page 2 de 10 -